Vélo de course : leurs particularités

Variante du vélo de route, le vélo de course est très employé pour les promenades sportives ainsi que les grandes compétitions.  Bien qu’il permet de rouler vite, il n’est pas très adéquat en milieu urbain. C’est un vélo robuste avec un panel de spécificité. Mais quelles sont alors ses caractéristiques ? Qu’est-ce qui le démarque des autres vélos ?

Un cadre présentant tout un autre aspect

Le vélo de course possède de nombreuses particularités comparées aux autres. Le cadre est le premier élément qui contribue à offrir cette distinction. Il est la pièce maîtresse d’un vélo. À la recherche de l’aérodynamisme et du confort, cet élément est devenu de plus en plus innové et évolué. Les matières de leur fabrication varient en fonction des fabricants, mais l’acier n’est plus utilisé. En effet, le cadre d’un vélo de course peut être conçu à partir de l’aluminium, de titane ou de fibre de carbone. Ces types d’alliages offrent plus de légèreté. De surcroît, l’originalité des vélos de course repose dans la géométrie des cadres. Leur apparence est très différente du fait du tube supérieur qui est légèrement incliné en arrière et du guidon courbé.

Une selle et des roues étroites

Hormis le cadre, les périphéries comme les roues apportent un particularisme au vélo de course. Leur fonction dans le comportement d’un vélo n’est pas négligeable. Leurs roues sont légères et plus aérodynamiques. Pour un vélo de course, le diamètre principal le plus rencontré est 700C. D’ailleurs, les pneus ne présentent pas de réels crampons. Ce qui va procurer une rapidité. Néanmoins, ils peuvent posséder des stries ou des rainures pour rendre meilleure l’adhérence sur le sol humide. Quant à la selle, elle est plus étroite. Cette configuration permet plus de confort aux cyclistes. Leur corps est plus penché en avant et le mouvement de leurs jambes n’est pas dérangé.

Des pédales plus évoluées et légères

Les pédales de vélo de course sont aussi spécifiques. Elles sont un gage de confort pour les cyclistes.  Pour un vélo de course à utiliser lors de compétition ou des entraînements, les pédales de route sont les plus rencontrées. Elles fonctionnent de la même manière que le système de fixation de ski. En effet, la surface de contact avec les pieds est plus élargie. Il y a également des cales qui optimisent le transfert de puissance. Les efforts supplémentaires sont donc réduits. Actuellement, presque tous les vélos de course possèdent des pédales automatiques. Elles sont avantageuses puisqu’elles vont permettre un déchaussement efficace en cas d’arrêt spontané ou une chute involontaire.

Avec quoi se protéger de la pluie à vélo ?
Tout savoir sur le montage dynamo sur roue de vélo