Comment bien manger pour optimiser ses performances en cyclisme ?

cyclisme
Ce n’est pas un mystère que la nutrition et l’alimentation ont un effet direct sur votre expérience de cyclisme. Si vous avez déjà fait l’expérience d’un « coup de pompe « , vous savez que c’est vrai. Vous vous sentez presque incapable de continuer et vous êtes en déficit de glucides et de sucre. Les coups de pompe sont un réalité un indicateur de manque de « carburant ». Ce que vous mangez affecte vos performances sur le vélo, et vous le constatez aussi chez les professionnels en suivant le Tour de France via francetelevisions.fr. Évidemment, il n’existe pas de règles fixes, de formules magiques ou de secrets pour manger correctement quand on fait du vélo. Nous sommes tous différents, nous pratiquons différents types de cyclisme et nous avons tous des objectifs différents. Pour détailler les conseils sur l’alimentation à vélo, nous devons d’abord séparer l’expression générique  » alimentation saine  » en trois catégories. Découvrez quelques conseils en matière de cyclisme et d’alimentation qui vous seront certainement utiles.

Manger pour perdre du poids

Le plus souvent, quand quelqu’un veut « manger sainement », il fait référence à l’alimentation dans l’intention de perdre du poids. Perdre du poids et faire du vélo vont de pair. L’astuce consiste à manger une quantité appropriée à votre niveau d’activité. Si vous êtes sérieux, l’une des meilleures façons de procéder est d’utiliser un compteur de calories. Il existe de nombreuses applications pratiques qui donnent une bonne idée du nombre de calories contenues dans les aliments que vous mangez et du nombre de calories que vous brûlez pendant un exercice donné. Le plus difficile lorsqu’on fait du vélo et qu’on essaie de perdre du poids, c’est de s’assurer que l’on mange suffisamment pour ne pas  » craquer « , mais sans dépasser ses besoins. Pour cela, il est important de connaître les aliments de régime et les aliments amaigrissants. Les aliments de perte de poids et de régime essaient généralement d’être peu caloriques et/ou peu sucrés. Les produits de nutrition pour cyclistes sont tout le contraire. Ils sont généralement bourrés de calories et de sucres. Cela s’explique par le fait que, sur le vélo, il est difficile de manger en faisant de l’exercice et que le cyclisme entraîne un déficit calorique. Les moments du vélo sont les moments où vous devez vous concentrer et ne manger que ce dont vous avez besoin. Vous avez besoin de ces sucres lorsque vous faites du vélo, en particulier pendant les périodes de haute intensité. Cependant, lorsque vous ne roulez pas, l’excès de sucre doit être évité.

Manger pour la santé

Le cyclisme peut être un élément important d’un mode de vie sain. Beaucoup de gens font référence à « manger sainement » comme manger une alimentation saine et propre, pas nécessairement avec l’intention de perdre du poids. En général, cela signifie éviter les aliments transformés et essayer de manger plus d’aliments biologiques et naturels. Choisissez un assortiment de saveurs biologiques, sans OGM et végétaliennes de préférence. Si vous souhaitez préparer vous-même des aliments à emporter lors de vos sorties, consultez la chaîne YouTube de Skratch Labs pour trouver de bonnes idées.

Manger pour la performance

Souvent, les régimes alimentaires sains et propres sont très riches en fibres. Pour un mode de vie sain, c’est très important, mais avant les courses de vélo, vous devez éviter les fibres autant que possible. Votre corps a souvent des difficultés de digestion pendant les séances d’entraînement. Ajoutez-y des fibres et vous obtenez la recette du désastre. Que faire si vous voulez bien manger et être performant ? Il suffit d’adopter une approche un peu différente. Par exemple, la plupart des gens diraient qu’un mode de vie sain exclut le riz blanc de votre alimentation. Il est préférable de consommer des alternatives comme le quinoa, qui est moins riche en glucides et dont l’indice glycémique est plus bas, ou le riz brun, qui est moins transformé. Mais les deux sont plus riches en fibres que le riz blanc. Si vous vous dirigez vers une séance d’entraînement, une course ou un événement difficile, avant et pendant votre événement, le riz blanc est une bonne option. Il se mange facilement, il est transformé et contient moins de fibres. C’est un glucide plus simple qui vous donnera de l’énergie pour le début de la course. Cela dit, si vous ne roulez pas ce jour-là ou si vous préparez le dîner, revenez à un mode de vie sain et évitez le riz blanc. Cela m’amène au point suivant de l’alimentation pour la performance : le timing.

Quantité et qualité

Il y a un équilibre délicat entre la quantité que vous mangez et ce que vous mangez à proximité du moment où vous roulez. Une règle générale est de terminer vos repas 2 heures avant de rouler. Pour cette raison, les événements matinaux peuvent être difficiles. Si vous n’avez pas l’occasion de prendre un repas dans les deux heures précédant la sortie, il est conseillé de manger plus la veille et manger plus léger le matin. Apporter de la nourriture supplémentaire pour la sortie. Une fois que vous avez atteint la fenêtre de deux heures avant le départ, manger des collations jusqu’à 45 minutes avant le départ. Pour moi, la ½ d’un sandwich au beurre de cacahuète et à la gelée est ma limite. Une barre énergétique fera également l’affaire. Commencer une épreuve en ayant faim n’est pas une bonne idée, mais y aller en étant surchargé est presque pire. Il faudra de la pratique pour trouver un système. Pour une course courte (1h30 ou moins), vous n’aurez probablement pas besoin d’emporter de la nourriture si vous avez bien planifié vos repas, mais pour une course plus longue, vous devrez probablement apporter de la nourriture.

Les produits de performance

Les produits de nutrition de performance fonctionnent très bien pour cela, car ils sont conçus pour être portables et contiennent les calories et les nutriments dont vous avez besoin dans une petite barre, un produit à mâcher ou un gel. Mais parfois, on a simplement envie de manger de la vraie nourriture. L’une des préférées est une banane. Elle est portable, savoureuse et contient tous les nutriments dont vous avez besoin sur le vélo. Essayez de manger toutes les 15 à 30 minutes, car si vous attendez d’avoir faim, il est trop tard. N’essayez pas de manger une barre énergétique entière toutes les 15 minutes, mais quelques bouchées suffiront.
Dans quelles régions de France les pistes cyclables sont nombreuses ?
Profiter d’activités de vtt et de cyclotourisme en Dordogne