L’assurance pour vélo électrique est-elle obligatoire ?

vélo électrique

En France, il y a de plus en plus d’adeptes des vélos électriques ou VAE. Un vélo à assistance électrique (VAE) est un vélo classique avec un moteur électrique qui est installé sur le pédalier ou sur les roues. L’ajout de ce moteur électrique facilite le pédalage dans les pentes et augmente la vitesse moyenne du vélo à 25 km/h. Cependant, ces vélos neufs sont particulièrement chers : en moyenne entre 700 et 3000 euros. Un investissement important qu’il faut protéger au quotidien. Il est recommandé de souscrire une assurance vae afin d’éviter les dommages matériels ou le vol.

Pourquoi assurer votre vélo électrique ?

Un vélo électrique est un vélo avec un moteur et dispose d’une batterie rechargeable. Ces dernières années, il est devenu de plus en plus populaire et a été stimulé par les primes vélo introduites en 2017. Bien que cette subvention soit, désormais, revue à la baisse et que les conditions soient devenues plus strictes, les ventes continuent de grimper malgré le coût élevé de ce deux-roues. Compte tenu de son coût, il est avantageux d’assurer son vélo électrique, d’autant plus qu’il est, souvent, la cible de voleurs. L’assurance vélo électrique peut, également, couvrir tout dommage au vélo causé par une chute, un incendie ou un accident.  Le vélo électrique n’avance que si vous pédalez et cet appareil s’arrête immédiatement quand vous arrêtez de pédaler. De plus, la vitesse maximale en cas d’assistance est de 25 km/h. Au-delà de ce seuil, le vélo peut avancer, mais cela ne peut être attribué qu’au pédalage. Pour ces modèles, faire souscrire votre VAE n’est pas une obligation. D’autre part, l’auxiliaire et le moteur de certains modèles peuvent même continuer à fonctionner à des vitesses supérieures à 25 km/h et jusqu’à 45 km/h. Ils sont appelés les « vélos de vitesse ». Pour ces derniers, la souscription de velo électrique assurance devient obligatoire, car ils ne sont plus considérés en tant que des vélomoteurs, mais comme des cyclomoteurs.

Quelle assurance choisir pour votre vélo électrique ?

Dans tous les cas, l’achat d’un vélo électrique est un investissement plus considérable que l’acquisition d’un vélo classique, mais les risques sont les mêmes : vandalisme, dégâts accidentels, vol en stationnant. Bien que l’assurance vélo électrique ne soit pas obligatoire, elle est fortement conseillée. Dans le domaine assurantiel, la garantie responsabilité civile ou RC est fréquemment la formule la plus élémentaire. Pour les vélos électriques, cette garantie est, souvent, couverte par l’assurance multirisque familiale du propriétaire. Ce type d’assurance multirisque couvrira les déplacements en deux-roues et les vols éventuels. Cependant, il est à noter que ces points peuvent s’accompagner de nombreuses exclusions, il est donc, préférable de consulter votre assureur pour le choix d’assurance pour vélo électrique. Par exemple, la multirisque habitation ne couvre que vos déplacements effectués entre 8h et 22h. En cas de vol du vélo en dehors de ces horaires, aucune indemnité ne vous sera versée, et si le vol survient dans votre résidence ou dans une dépendance couverte (comme un garage), vous pouvez percevoir une indemnisation. En revanche, si le vol est survenu pendant que votre VAE se trouve dans la cage d’escalier de l’immeuble, le jardin, la cour arrière… il ne sera pas couvert.

Pourquoi l’assurance contre le vol d’un vélo électrique ?

La VAE ne requiert pas de souscrire une assurance spécifique deux-roues, et, de plus, la responsabilité civile est la même que celle d’un vélo classique, qui est prise en charge par l’assurance MRH du conducteur. En revanche, il est essentiel de s’assurer que votre VAE ne sera pas endommagé et volé. Pour la souscription de l’assurance vol vélo électrique, la compagnie d’assurance vous demandera votre agrément (attestation précisant le type de moteur et la puissance, et le vélo est agréé VAE). Pour être approuvé, quelques critères sont à remplir. Une fois ces conditions remplies, souscrire une assurance vélo électrique est facile. Les compagnies d’assurance professionnelles proposent des contrats adaptés à la valeur des vélos et à leur utilisation. Elles vont fournir, alors, des garanties contre les dommages occasionnels et le vol du fait d’une effraction ou d’une agression.

Trouver la meilleure formule assurance VAE 

Comme pour tout autre régime d’assurance, comparer différents devis est toujours une bonne idée pour obtenir le prix assurance vélo électrique le moins cher. Afin de trouver la formule qui sera la plus adaptée à vos besoins, il est nécessaire de considérer les points suivants :

  • La clause d’exclusion qui va, en réalité, indiquer le nombre de vols couverts par l’assurance
  • Le prix des plafonds de garantie
  • Le montant de la franchise

Pour trouver, aussi, l’assurance vélo électrique prix, l’utilisation d’un comparateur en ligne est une bonne option. Bien qu’il ne soit pas obligatoire d’assurer son vélo électrique, la loi a établi diverses conditions pour mieux encadrer ses pratiques. Tous les VAE doivent être certifiés par un organisme certificateur et ces appareils doivent correspondre aux exigences de la norme NF EN 15194 + A1. Il s’agit d’une norme européenne qui s’applique, aussi, à la France. Tous les vélos électriques qui répondent à cette norme portent la mention « Exigences de sécurité ». Cette phrase doit être mentionnée sur le cadre du VAE. Elle doit être placée dans un endroit qui sera facile à lire et bien lisible, et surtout, indélébile.

Les caractéristiques du vtt specialized epic
Pourquoi construire un abri vélo ?